Extrait du livre

La nature a horreur du vide. Et donc la mauvaise herbe prend racine. La mauvaise herbe c’est la pensée conservatrice et réactionnaire. Les néos conservateurs prennent la parole, on leur donne, on leur offre plutôt. Il faut remplir les heures d’émissions d’actualité et à part eux, il n’y a personne sauf les professionnels de langue de bois. Eux au moins, ils ont les solutions pour répondre aux problèmes d’aujourd’hui. On les écoute, on les entend. Zemmour au micro, à la télé, maître penseur national ? Leur leitmotiv : c’était mieux avant...

Sujet de la catégorie: Préface

Aucun sujet dans cette catégorie
Temps de génération de la page : 0.283 secondes